L’équilibre acido-basique et douleurs chroniques

L’équilibre acido-basique et douleurs chroniques

L’équilibre acido-basique est une des premières choses que mon naturopathe m’a expliqué lorsque je cherchais une solution à mes migraines et maux de tête chroniques. L’acidification tissulaire (et non du sang) peut engendrer de nombreux symptômes comme la fatigue, l’ostéoporose, des douleurs musculaires et articulaires, des calculs rénaux, des maux de tête chroniques….

Qu'est-ce que l'équilibre acido-basique ?

Les réactions enzymatiques dans notre corps sont en majorité sensible à l’acidité du milieu dans lequel elles surviennent. Si l’équilibre acide-base de notre organisme est perturbé, nos cellules ne fonctionnent plus correctement. A la longue, ce déséquilibre fait le lit des maladies chroniques.

Le sang ne tolère que de minimes fluctuations de son degré d’acidité, alors que le pH des tissus et celui de l’urine peuvent être plus fluctuants.

De nos jours, en raison de nos habitudes alimentaires et du mode de vie que nous menons, l’équilibre acido-basique est rompu ; de plus en plus, nous tendons vers l’acidification. Nous avons trop d’acides et les réserves minérales (magnésium, calcium par exemple) vont donc utilisé pour tamponner cet excès d’acide et vont s’épuiser. 

Comment savoir si on est en acidose tissulaire?

  • pH urinaire :

    A l’aide d’un papier pH qu’on peut se procurer en pharmacie : il faut le faire plusieurs fois par jour et voire l’évolution sur une courbe.

  • Se baser sur les symptômes

    Si vous avez plus de 3 symptômes, vous devriez être sujet au déséquilibre acido-basique.

    Les conséquences d’une acidose tissulaire peuvent être :

    • une déminéralisation causant une fatigue chronique, maux de tête chroniques, crampes, irritabilité, ostéoporose, frilosité, chutes de cheveux, ongles cassant …

    • calculs rénaux

    • stockage de déchets acides provoquant des tendinites, douleurs articulaires (voire la déformation des articulations), rhumatisme

    • mycoses fréquences, candidoses intestinales (l’acidose, c’est le paradis des champignons)

Les solutions

  • L’alimentation

Certains aliments sont basifiants d’autres acidifiants. Il existe l’indice PRAL pour corriger l’alimentation. Parfois les listes se contredisent pour certains aliments.

En résumé, voici les aliments :

    • les plus acidifiants : fromage, protéines animales, café, thé, sucre blanc, graisses raffinées

    • basifiants : les épices et herbes de provences, légumes (surtout les légumes verts), pommes de terre, chataigne, algues

  • La gestion du stress et la respiration

Le stress favorise l’acidose tissulaire. L’expiration permet d’éliminer les acides volatils. Les exercices de respiration  sont donc tout à fait indiqué.

  • Les compléments

Certaines tisanes permettent gérer le déséquilibre acido-basique : la plus célébre est Alcaplantes . Le plasma de Quinton peut également vous aider à vous reminéraliser. N’hésitez pas à vous rapprocher d’un naturopathe.

La notion d’équilibre acido-basique est importante à connaître en curatif mais aussi en préventif. L’excès d’acide favorise un bon nombre de maladies de civilisation et de douleurs chroniques.

Connaissiez cette notion d’équilibre acido-basique ? Pensez-vous être en acidose tissulaire ?

Sources :     

Laisser un commentaire