Bain de forêt

Bain de forêt

On a tendance à oublier à quel point il est important pour nous de passer du temps dans la nature. Une recharge mentale et corporelle dans la nature peut nous faire un bien fou. Souvent, quand on a l’impression de stagner et qu’on n’est pas au top de son moral, une bonne balade dans un espace naturel peut nous redonner de l’énergie. Aujourd’hui, j’ai envie de parler de bain de forêt.

 

Histoire des bains de forêt

Le bain de forêt ou shinrin-yoku est apparu au Japon dans les années 1980. Le gouvernement  a en effet remarqué les effets néfastes du boom technologique sur les citadins japonais, comme la dépression, l’inattention et les douleurs. Il a alors incité sa population à faire des promenades dans les bois pour son bien-être physique et mental. Depuis, ce sont 62 zones de l’Archipel qui ont été déclarées « base thérapeutique » ou route thérapeutique »

De nombreux tests sont effectués sur des volontaires et les résultats sont enthousiasmants : après seulement 40 minutes de marche, les participants ont vu leur niveau de stress, leur rythme cardiaque et leur pression artérielle diminuer.  

Les bains forêt en lien avec  sylvothérapie deviennent de plus en plus populaire en Europe, avec un nombre croissant de guides formés. 

Au Japon, cette pratique thérapeutique est également enseignée à l’université depuis 2012. 

Bienfaits des bains de forêts

Les premières recherches sur les effets des bains de forêt sur la santé ont été menées au Japon dans les années 90 et 2000. Aujourd’hui des études sont menées partout dans le monde.

Les résultats des études montrent l’efficacité de cette pratique sur :

La réduction du stress (réduction du cortisol salivaire), de la dépression et de l’anxiété;

  • La sensation de bien être en général
  • Les maladies cardiovasculaires et la réduction de pression artérielle chez des patients hypertendus
  • La stimulation du système immunitaire et de l’activité de nos cellules « Natural Killer » impliquées dans la lutte contre les cellules cancéreuses
  • L’amélioration du sommeil, et d’autres encore
  •  

Comment pratiquer ?

La gestion des émotions et e mouvement est un des piliers de la naturopathie. Les bains de forêts sont un excellent moyen de  la pratiquer.  Le bain de forêt consiste à se rendre dans la nature, le plus souvent dans la forêt, à pied, sur une faible distance et sur un parcours sans difficulté. En général on est accompagné et encadré par un guide, pour y pratiquer des activités dites « de pleine conscience » au cours de lesquelles le guide invite les participants à être attentif à leurs sensations (tactiles, auditives, visuelles etc…) et utiliser leurs sens.

Si vous souhaitez le pratiquer seul, rendez-vous dans une forêt ou dans un parc disposant de grands arbres. Le but est de vous déconnecter de vos activités habituelles. Il s’agit d’ouvrir un maximum de sens :

  • La vue : Regardez autour de vous et si besoin arrêtez de marcher
  • L’ouïe : Ecoutez les craquements du bois, le vent dans les feuilles et le chant des oiseaux, des sons bien différents de ceux qu’on entend en ville et qui sont générateurs de stress ;
  • L’odorat : Essayez de porter votre attention sur les odeurs forestières.
  • Le toucher : Prenez dans vos mains des feuilles, posez vos mains sur les écorces des arbres …  Marchez pieds nus  afin de mieux vous ancrer 

Quand avez -vous été dans la nature, en forêt pour la dernière fois ?  De mon côté, je le fais régulièrement dans le parc de Vittel. Je marche doucement sans objectifs en prenant le temps de savourer le moment en regardant, sentant et écoutant ce qu’il se passe autour de moi. Avez-vous envie de mettre en pratique ces bains de forêt ? Dites le moi en commentaire.

Laisser un commentaire